L’offre de jeu d’argent et de hasard en Suisse est une des plus importantes d’Europe avec des nombreux casinos et loteries. Si la majorité des personnes qui s’adonnent aux jeux d’argent, garde la maîtrise de leur dépense, pour certains cette activité est dangereuse et cause d’importantes souffrances: isolement, perte d’emploi, dépression, voire tentative de suicide. Les jeux qui posent le plus de problèmes sont ceux qui permettent de gagner souvent et rapidement de gros gains avec des petites mises; il s’agit notamment des machines à sous dans les casinos et des distributeurs de loteries électroniques comme les Tactilos dans les bars.

Problèmes relationnels avec l'entourage

Les conséquences principales du jeu excessif sont les problèmes financiers et les problèmes relationnels avec l’entourage. Pour rembourser ses dettes, le joueur excessif emprunte de plus en plus, au risque de ne plus pouvoir payer son loyer et ses factures. Alors que les relations avec l’entourage se détériorent, la famille, les amis s’éloignent peu à peu. Les proches subissent fortement les conséquences du jeu excessif et ont besoin de soutien, parfois autant que les joueurs.

Problème global, solution locale

On estime aujourd’hui le coût social du jeu excessif en Suisse à 600 millions de francs par année, ces coûts sont supportés par la collectivité. Des actions de prévention et des offres de traitement existent dans chaque canton romand. Une permanence téléphonique, gratuite et anonyme est disponible 24 heures sur 24. En plus de donner des conseils, cette permanence offre la possibilité d’être redirigé vers un centre spécialisé proche de chez soi.